Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En bref  le tableau des catégories et des hauteurs des sauts pour 2023:

 

21/12/2021

COMMUNIQUE DU GTA


La Fédération Cynologique Internationale (FCI) fédère 99 pays soit comme pays membres et soit comme pays partenaires.
Elle compte 27 commissions dont la commission Agility
La commission Agility est composée d’une présidence (membre du comité de la FCI) et d’un secrétariat (membre du comité de la FCI) et d’un délégué de chaque pays membre.
Ces délégués sont nommés par chaque organisation nationale ONC (pour la France : la SCC). La plupart de ces délégués sont des juges agility ou des pratiquants et passionnés de cette discipline.
La majorité des agilitistes français souhaite se conformer au règlement FCI.
Le règlement FCI agility est mis en place pour 5 ans donc revu tous les 5 ans (prochain règlement janvier 2023).
Un groupe de travail (composé généralement de 3 membres) propose à la
commission, en général deux ans avant l’adoption du nouveau règlement, des évolutions du règlement ou du matériel. Les pays membres peuvent aussi faire leurs propositions, donner leur avis sur les propositions du groupe de travail.
Après plusieurs réunions et discutions sur les changements proposés, la
commission VOTE les propositions à faire au comité de la FCI. Tous les délégués présents votent et chaque pays compte pour une voix quel que soit le nombre de licenciés du pays. Ensuite le comité de la FCI valide ou non les propositions de la commission (pour le prochain règlement ce sera début 2022).

Lors des discutions, la France a proposé, comme d’autres pays, la mise en place de 5 catégories mais le vote final des délégués PRESENTS s’est porté sur la proposition à 4 catégories.
Les arguments invoqués pour ne pas accepter une catégorie de très petits chiens sont multiples :
- Pas de cheptel de très petits chiens
- Obstacles inadaptés voire dangereux pour cette catégorie de très petits
chiens

- Complexité de la mise en place des compétitions internationales avec une 5° catégorie en termes de planning, de nombre d’équipes sélectionnées par catégorie.
Le bien-être animal est également pris en compte et l’évolution de l’agility depuis une dizaine d’années montre que certaines races de chien ne sont plus adaptées à cette activité.
Par ailleurs le groupe de travail de la commission FCI s’est appuyé sur des
études vétérinaires prouvant notamment que la proportion de blessures et
d’accident des chiens pratiquant cette activité est augmentée si la hauteur des sauts est trop basse par rapport à la taille du chien.

Maryannic JOURDEN
Responsable GTA

                     PROPOSITIONS REGLEMENT AGILITY FCI 2023 /2028

ATTENTION : ce document (version pdf) fait suite à la réunion des délégués FCI le 3 Octobre 2021. Ces informations, que nous sommes autorisés à diffuser, ne sont que des propositions qui doivent être validées par le comité de la FCI courant du premier semestre 2022.


Nous devons néanmoins pour des raisons pratiques les anticiper, et c’est l’objet de cette diffusion.
L’ensemble des délégués FCI de chaque pays ont fait des propositions pour modifier
certains points du règlement agility à partir de janvier 2023. Chacune de ces propositions a été soumise au vote par l’ensemble des délégués.
Suite aux remontées lors de la dernière consultation, il apparait qu’une majorité de
licenciés, souhaitent que le règlement FCI AGILITY soit appliqué dans sa totalité à partir de 2023. C’est dans ce sens que va l’avis du GTA, et cela concerne notamment nos catégories actuelles A, B, C, et D différentes des catégories FCI actuelles : S, M et L.
Les discussions des délégués FCI ont notamment porté sur la proposition d’augmenter le nombre de catégories. Le vote des délégués s’est porté sur 4 catégories en introduisant une catégorie intermédiaire (I) entre M et L.
S < 35 cm
35 cm ≤ M < 43 cm
43 cm ≤ I < 48 cm
L ≥ 48 cm

 


Nous tenons également à vous informer de deux autres propositions des délégués en
attente toujours de la validation de la FCI, mais qui auront un impact direct sur les
pratiques et entraînements.
         Le tunnel souple (ou chaussette) sera abandonné de la liste des obstacles FCI,
        Les zones de montée de la passerelle et de la palissade ne seront plus jugées (les descentes seront jugées),
       En ce qui concerne la balançoire, rien de changé (jugement de la montée et de la
descente).

                                       AUTRES PROPOSITIONS

1. CALCUL TPS GRADE 1
Suite à plusieurs remontées de la part de juges ou concurrents s’inquiétant
du fait que des équipes en grade 1 sans pénalité de parcours soient
pénalisées par des dépassements de TPS malgré une vitesse d’évolution
correcte. Après étude, le calcul automatique du TPS est modifié de la façon
suivante (TPM inchangé)

 


2. MONTEE AUTOMATIQUE EN 3 :
Cette montée automatique est jusqu’à présent gelée du fait de la pandémie et de ses conséquences sur les concours. Nous proposons de repousser cette montée automatique au 1er janvier 2023. Des changements de catégories auront probablement lieu en 2023, et il nous parait plus juste d’attendre ces changements pour remettre cette mesure en route. La montée volontaire en grade 3 reste d’actualité.

3. SELECTIFS EO-EDF 2023
Pour les sélectifs de l'année 2023, les qualificatifs seront demandés sur 5 épreuves d'Agility et 3 épreuves de jumping obtenues avec 5 points de pénalité au maximum, en Agility et en Jumping) et avec 3 juges différents en Agility et 3 juges différents en Jumping).

Si le nombre de demandes d'engagement à un sélectif dépasse le quota d'accueil
dans la catégorie, les demandes sont prises en compte selon l'ordre décroissant 
de la moyenne pondérée des deux médianes des vitesses exhibées (médiane Agility et médiane Jumping). Un exemple sera donné.
Ces qualificatifs demandés seront obtenus sur l’année 2022 en vue des sélectifs
2023.


Note du BLOG:

Aide à propos de la toise retenue (MEDIANE) lors du toisage CNEAC
 

 

de la moyenne pondérée des deux médianes des vitesses exhibées (médiane
Agility et médiane Jumping). Un exemple sera donné.

Ces qualificatifs demandés seront obtenus sur l’année 2022 en vue des sélectifs
2023.

 

Comme vous le savez , il est envisagé une évolution des catégories applicables au 1er janvier 2023 s'appuyant sur celles que mettra en place la FCI. En attendant une communication officielle voici le ressenti de Nicolas Renaud qui revient tout juste de Finlande:

"Alors les 5 catégories, ça donne quoi ? La France attends quelques importants détails avant d'y passer. En Finlande ça donne XS, S, M, SL et L
Mon ressenti n'est que du bonheur. Aucun chien ne force pour sauter et tout se fait naturellement. Très peu de chiens en XS... enfin je veux dire juste quelques perles. Et c'est surtout une superbe opportunité pour des chiens qui sont aujourd'hui naturellement en difficultés (pensée à Minus et Maud Delmar mais pas que).
La catégorie SL amène une évolution naturelle et essentielle entre M et L car aujourd'hui la marche est haute entre M et L (En France cat. B et C).
Ainsi les barres sont à 15cm pour SL (nota blog: il doit falloir lire XS) puis on augmente de 10 en 10 jusqu'aux L et c'est plus logique.
Au delà de ça, j'ai toujours adoré l'esprit scandinave. On sent que tout le monde est heureux sur le terrain. Les chiens courent avec fun, on y voit plein de races différentes. Bref c'est l'agility que j'aime."
 
Merci à toi Nicolas pour ce vécu et à bientôt sur les parcours.
 
Pour mémo voici le lien vers la communication CNEAC du 18/01/2021 sur ces catégories à venir
 
Tag(s) : #AGILITY
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :